Atsu Atsu, Paris

26 Dec

???????????????????????????????

De retour après une longue absence ! J’ai été un peu surmenée par les études, et le peu de temps libre que j’avais, je le passais à voyager (il pourrait y avoir pire comme emploi du temps).
Donc je suis allée tester Atsu Atsu il y a quelques mois après l’ouverture de leur premier vrai point de restauration en dur. Car Atsu Atsu était jusqu’ici un concept mobile de restauration japonaise qui se déplaçait dans des événements japonais (Japan Expo par exemple).

D’avance, je m’excuse pour la qualité des images, la lumière était assez tamisée et je n’avais que mon téléphone !

****

Back after a long absence! I was kinda overwhelmed by my studies, and the few free time I had, well I spent it travelling (there could be a worst schedule than that).
So I tried out Atsu Atsu a few months ago after the opening of their first real permanent restaurant. Because Atsu Atsu was, until now, a Japanese food mobile concept that used to move in-between Japanese events (Japan Expo for instance).

I apologise in advance for the poor images’ quality, the light was dim and I only had my phone with me!

atsu

Le restaurant propose trois types d’endroits pour s’asseoir : le comptoir à l’entrée devant les chefs, les sièges sur des tables avec plaque chauffante pour faire des okonomiyaki et tepanyaki, et enfin une salle au fond (où il faut se déchausser -le restaurant prête d’ailleurs des chaussons-) avec tables basses et coussins au sol pour s’asseoir par terre. En cherchant les toilettes et m’approchant de cette salle, j’ai d’ailleurs été assez stupéfaite de mon réflexe primaire de ne pas monter avec mes chaussures, bien que personne n’y était présent et que je ne voyais pas les chaussons à emprunter.

****

The restaurant offers three types of places to seat: the counter at the entrance in front of the chiefs, the seats with normal tables with a hotplate to cook tepanyaki or okonomiyaki and finally, a backroom (where you have to take off your shoes -the restaurant also offers slippers-) with low tables and pillows to sit on the floor.

As I was looking for the loo and getting closer to the backroom, I was quite surprised by my own primary reflex to not go up with my shoes, although nobody was in there yet and I did not see the slippers to borrow.

???????????????????????????????

Nous avons commencé avec plusieurs entrées : des aubergines laquées au miso et grillées (age-nasu), du tofu soyeux (hiyayakko) arrosé de sauce soja, ciboule et katsuoboshi (lamelles de bonite séchée) et des takoyaki (beignets de poulpe).

Les aubergines étaient un peu trop salées et la peau difficile à manger, mais leur marinade au miso et la cuisson de la chair les rendaient délicieuses. Elles coûtaient 7€, ce qui est un peu cher pour un quart d’aubergine.

****

We started with various starters: eggplants marinated with miso and grilled (age-nasu), silken tofu (hiyayakko) with soya sauce, chives and katsuoboshi (strips of dried bonito) and takoyaki (octopus doughnuts).

The eggplants were a bit too salty and the skins were hard to eat, but the miso marinade and the roasting made them delicious. It cost 7€, which was a bit expensive for a quarter of eggplant.

???????????????????????????????

Le tofu était parfait. Très frais, la sauce était parfumée, et les lamelles de katsuoboshi m’avaient manquées !

Le tofu coûtait 6€, encore un peu cher, mais le produit est plus rare (notamment quand il est soyeux) que l’aubergine et très souvent importé.

****

Tofu was perfect. Very fresh, the sauce was full of flavours and I missed eating katsuoboshi’s shavings!

It cost 6€, still a bit expensive, but the product is more rare (furthermore when it’s a silken one) than an eggplant and often imported.

IMG_20141018_125956

Concernant les takoyaki, j’ai simplement goûté le beignet (n’aimant pas le poulpe), mais ça m’a semblé très similaire à ce que l’on trouvait à Osaka. Fait intéressant, le restaurant propose aussi des takoyaki avec de la crevette ! Ce qu’on ne trouve pratiquement jamais au Japon, mais ça me permettra de goûter.

La portion coûtait 5€.

La carte des entrées est très large, et je vous conseille aussi de tester le chawanmushi (sorte de flan salé), les korokke (croquettes) et le karaage (poulet frit).

****

As for the takoyaki, I only tried the dough (since I don’t like octopus), but it seemed quite similar to what you could eat in Osaka. Interesting fact, the restaurant also offers shrimp takoyaki! It can never be found on Japan, but at least I will be able to taste.

The portion cost 5€.

The starters’ menu is really wide, and I advise you to test the chawanmushi ( a type of salty flan), korokke (croquettes) and karaage (fried chicken).

IMG_20141018_130055

Ensuite nous avons pris un grand okonomiyaki de Hiroshima (avec des nouilles en plus) à partager à la crevette avec un supplément de champignons.

Pour rappel, un okonomiyaki est une sorte de galette de chou faite avec une pâte à base d’oeuf et de farine. Auquel on ajoute en général des tranches de porc, de poulpe ou de crevettes.

Celui-ci était un peu différent de celui que j’avais l’habitude de manger (ma référence étant plutôt celui d’Osaka, sans les nouilles, donc la cuisson est peut-être différente, même si je ne l’avais pas noté en en mangeant à Hiroshima). Normalement il faut une cuisson très lente, ce qui rend le chou fondant, mais les deux côtés de l’okonomiyaki doivent devenir croustillants. Vu la rapidité auquel il a été servi, je pense qu’il a été cuit à une plus forte chaleur, ce qui a modifié un peu la consistance du chou.

Il coûtait 18€ avec 0.5€ de supplément pour les champignons.

****

We then ordered a large okonomiyaki from Hiroshima (with noodles) with shrimps to share with a mushrooms’ extra.

As a reminder, an okonomiyaki is a sort of pancake made with cabbage and a dough with flour and egg. Then you may add some slices of pork, octopus or shrimp.

This one was slightly different from the one that I am used to eating (my personal reference is mostly the one from Osaka, without noodles, so the grilling may differ, although I had not noticed any difference while eating the other style one in Hiroshima).

Usually, you need a very slow cooking, which makes the cabbage melty, but both sides of the okonomiyaki must stay crunchy. Because the meal was served very quickly, I think it has been cooked with a higher temperature, which slightly modified the cabbage’s consistency.

It cost 18€ with a 0.5€ extra for the mushrooms.

IMG_20141018_132220C’est avec une grande joie que j’avais découvert que le restaurant proposait également des kakigori, ces glaces “rasées” japonaises arrosées de sirop. Ici, j’ai été légèrement déçue car la glace était pilée, un peu comme une granita italienne, c’est-à-dire en morceaux comme du gros sel, et non pas en très fin copeaux (d’où le fait qu’on l’appelle “shaved ice” en anglais, car les blocs de glace sont rasés finement, comme pour faire des copeaux de chocolat). C’était bon, mais moins facile à manger malheureusement.

Les desserts n’étaient pas très chers, la kakigori coûtait 3€.

****

It was with a great joy that I had discovered that the restaurant offered also kakigori, those Japanese shaved ice topped with syrup. I was however slightly disappointed because the ice had been crushed like an Italian granita, that is to say in bites like rock salt, and not shaved like chocolate shavings. It was good but less easy to eat sadly.

Desserts were not expensive at all, and the kakigori cost 3€.

IMG_20141018_132226

Mon amie a pris des mochi ice-cream. Il fallait attendre un peu avant de les manger car ils étaient trop froids. La glace à l’intérieur n’était pas de très bonne qualité. Et bizarrement, nous n’avions que de la glace à la vanille à l’intérieur, alors que nous nous attendions à de la glace au thé vert et, je crois, à la fraise.

Même coût pour les mochi ; 3€.

****

My friend ordered mochi ice-cream. You had to wait a while before eating as it was too cold. The ice-cream inside was of poor quality. Oddly enough, we only had vanilla ice-cream inside, although we were expecting green tea and, I think, strawberry ice-creams.

Same cost for the mochi; 3€.

???????????????????????????????

Voici l’addition ! 50€ à deux avec un café et un calpis (sorte de limonade lactée japonaise), ce qui n’est pas exorbitant vu toutes les petites choses que nous avons pris.

Note : 4/5

Je salue l’importation de nouveaux mets typiquement japonais à Paris (on trouvait déjà des okonomiyaki et takoyaki dans un petit restaurant spécialisé rue Ste Anne, mais trouver autant de choses différentes des ramens relève de l’exploit). Par contre, je reste déçue de mon expérience de kakigori, et également de ne pas avoir pu utiliser la plaque chauffante de ma table pour y cuire moi-même mes okonomiyaki (cela ne m’a ni été proposé, ni été écrit sur la carte, donc je n’ai pas vraiment compris comment et quand on pouvait l’utiliser).

****

Here is the bill! 50€ for 2 with a coffee and a calpis (a kind of japanese milky lemonade), which is not outrageous with all the small things we ordered.

Mark: 4/5

I am truly happy to find such a wide amount of typical Japanese food (there is a place that makes okonomiyaki and takoyaki on rue Ste Anne) that are not ramen. However, I am still disappoined with the kakigori and also that I was not able to use the hotplates to cook myself okonomiyaki (which was not offered to me, nor written on the menu, so I did not really understand how and when it can be used).

 

Atsu Atsu :

88, rue de Richelieu

75002 Paris

http://www.atsuatsu.fr/carte

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: